PentaBiol a été décrit comme l'un des projets les plus innovants dans le secteur de l'alimentation animale de l'Union européenne.

Innovation européenne

Participation au programme H2020

Après la présentation de notre ligne de travail de conception et de développement de produits postbiotiques devant la Commission Européenne dans le cadre du Programme H2020 Instrument PYME, la société a été sélectionnée en 2ème phase dans l'appel du 14 avril 2016 sur le thème topic Sustainable Food Security, European project H2020 under the SME instrument with Ref. 733627 – HEALTHSTOCK SMEINST-2-2016.

Seuls les projets les plus innovants sont sélectionnés par ce programme européen en trois appels annuels. Afin de comprendre l'importance de ce prix, environ 30 000 projets sont soumis pour chaque appel, dont seulement 1 500 environ sont attribués lors de la phase finale.

.

Cet engagement européen implique le soutien financier de l'Union européenne avec l'objectif, dans un délai maximum de 2 ans, de mettre en œuvre sur les marchés de nouveaux modèles de travail, de nouveaux produits innovants et de nouvelles techniques de connaissance qui impliquent non seulement des améliorations économiques et technologiques, mais aussi des améliorations sociales et environnementales tant au niveau européen que dans les pays tiers hors UE.

“L'objectif principal de notre développement est d'améliorer la digestibilité des animaux afin d'augmenter leur capacité de production pour stimuler leurs défenses immunitaires et réduire la prise préventive des antibiotiques”.

Problèmes d'immunodéficience acquise en santé humaine: une préoccupation prioritaire dans l'UE

L'une des questions les plus graves sur lesquelles l'Union européenne est franchement préoccupée est celle des problèmes d'immunodéficience acquise qui se manifestent dans la santé humaine à la suite de l'ingestion de viande et de produits agricoles qui ont affecté le comportement génétique, engendrant diverses maladies, des variantes du cancer et favorisant certains symptômes qui, jusqu'ici, étaient moins courants.

C'est précisément dans cet esprit que l'Union européenne réglemente une réduction drastique de la prise préventive des antibiotiques dans l'alimentation animale. En effet, depuis le 1er janvier 2017, elle applique des mesures réglementaires visant à garantir que les antibiotiques doivent pratiquement disparaître des traitements préventifs inclus dans les formules alimentaires des animaux, indépendamment des espèce

.

Accords de collaboration avec des entités scientifiques prestigieuses

D'où l'importance de notre projet pour le développement de produits capables d'améliorer naturellement non seulement l'utilisation des nutriments pour générer des animaux en meilleure santé et potentiellement plus productifs, mais également capables de stimuler les défenses immunitaires des animaux pour améliorer leur santé et donc la santé humaine.

Dans le cadre de l'attribution de notre projet, des accords de collaboration ont été établis avec différents centres technologiques, universités, nutritionnistes, entreprises, etc. d'envergure internationale, l'UNIVERSITÉ AUTONOME DE BARCELONE (UE) avec son centre technologique IRTA-CRESA, l'UNIVERSITÉ DE ZHEJIANG (CH), l'UNIVERSITÉ DE VALENCIA (UE), l'UNIVERSITÉ DU DAKOTA DU SUD (États-Unis) et divers accords aux Pays-Bas, Allemagne, Italie, Maroc...

Ces tests ont été réalisés sur les différentes espèces animales et ont confirmé le résultat de nos postbiotiques en termes de production et de santé.